Amsterdam, entre mère et fils adaptes tes R&V europe voyage

Amsterdam, entre mère et fils

Pour mes articles sur ce blog je n’ai pas envie de vous raconter ce qui est accessible ou pas (mais vous pouvez toujours me poser des questions, j’y répondrais avec plaisir 🙂 ). J’ai envie de vous expliquer mon métier, ma façon de voir les choses, mon accompagnement … et pour l’instant cela sera…

Amsterdam, entre mère et fils

Pour mon premier voyage en tant qu’accompagnatrice de personnes à mobilité réduite en voyage, je me suis rendue en Hollande! A quelques kilomètres d’Amsterdam 🙂. Je rencontre Eddy et sa maman à l’aéroport de Lyon. La première impression est bonne!! Et cela va durer ;).

Je découvre une mère avec une ouverture d’esprit rare! Aucun sujet tabou, beaucoup d’humour et attentionnée pour son fils … Pour tout vous dire, j’appréhendais un peu ce voyage entre mère et fils…C’est difficile en tant que professionnel de s’immiscer dans cette relation … mais avec le temps et quelques discutions, elle a su me faire confiance! On a su se faire confiance ;).

Eddy quand à lui, est hémiplégique et « atteint » de traumatisme crânien ce qui veut dire qu’il est paralysé d’un côte, et a eut un choc à la tête. Ce qui peut entraîner des troubles (perte de la mémoire, désinhibition, impatience…). Eddy est charmant et plein d’humour aussi ;), lui aussi après quelques jours il me fait confiance. Etant un jeune homme, Eddy est plein d’énergie, de demandes, et d’envies …

Du coup, pour moi, l’objectif de ce voyage, et bien-sur, leur faire apprécier ce voyage, répondre à leurs attentes et accompagner Eddy dans les actes de la vie quotidienne mais aussi de « casser » cette relation fusionnelle pour qu’elle puisse respirer un peu! Oui fusionnelle car ces deux là vivent ensemble! 24h/24h 7 jours sur 7! Comment ne pas l’être?? Et qu’Eddy devienne un peu plus autonome sans compter sur sa mère. Comment ne pas se laisser aller quand on a quelqu’un à « disposition »! C’est humain non?

Amsterdam, entre mère et fils …. Et professionnelle

La relation mère-fils, relève de l’inédit. Les rapports sont uniques et privilégiés au point quelques fois de devenir fusionnels et encore plus quand son enfant est atteint d’handicap et qu’on s’en occupe jour après jour! Je ne vais pas tout expliquer ici mais si vous voulez en savoir plus, c’est par ici « complexe d’œdipe« .

Comment atteindre mon objectif ?

Tout d’abord, la confiance, il faut que je montre que je suis responsable et qu’ils peuvent compter sur moi! Bon je rajoute un grain d’humour car je suis comme ça!! Par exemple je rassure Eddy lorsqu’il a peur de faire quelque chose. Il angoissé de monter sur un bateau, ce qui est dommage quand on est à Amsterdam et que cette ville ce visite aussi par ses canaux 😉 et le félicite quand il prend sur lui! Il est monté sur un bateau et en plus à prit plaisir!!

Ensuite le non jugement! Dans les conversations que l’on peut avoir, il faut qu’ils sentent que je ne les juge pas, que je ne suis pas là pour cela mais pour les soutenir! Quand madame me raconte son histoire, je comprends comment ils en sont arrivés à cette relation, ce qui me permet d’adapter mon accompagnement à leur parcourt de vie.

L’observation! Oui il faut que je sois attentive à leurs fais et geste pour m’adapter à eux! et pouvoir agir sans mauvaise attention, sans quiproquos et avec bienveillance. Je vois quand Eddy abuse ou pas! Je reconnais maintenant son petit sourire en coin! « Eddy, tu peux le faire seul! Fais le! C’est ça être un homme (humour!) 😉 ». Je vois quand madame fatigue! « Tu veux qu’on se pose un peu? » Marché longtemps quand on visite une ville peut être fatigant! Encore plus avec un fauteuil roulant même si Amsterdam reste bien adaptée!

L’écoute!! Une chose importante! Quand on écoute d’une oreille attentive on apprend de l’autre, le comprend. Madame: « j’aime beaucoup me balader dans la nature » OK je regarde ce qu’il y a au alentour de l’Hôtel et je vois qu’il y a des pistes cyclables partout 😉 Nous voila partit d’un village à l’autre, en nature, à la rencontre des animaux pour 17 KM!! Vive les pistes cyclables!! Eddy et sa mère on beaucoup apprécié cette marche 😉 .

Après ces quelques astuces et quelques jours ensemble, Eddy ne me demande plus l’heure toutes les 5 minutes mais prend son téléphone tout seul, se permet de me raconter des choses intimes, m’aide dans les montés sans que je lui demande … Et sa mère, elle part en vacance seule dans les prochains mois!!

Peut-on dire que j’ai atteint mon objectif ?? Amsterdam / Mère / fils /handicap!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.